Recherche

6 juil. 2021

Les véhicules techniques du circuit passent au biodiesel

Le Circuit Paul Ricard poursuit son engagement développement durable initié il y a plus de dix ans en ajoutant une nouvelle action à sa démarche environnementale : le passage de 100% de sa flotte diesel au biodiesel.

En termes de mobilité durable, le circuit joue un rôle en faveur de la réduction de la consommation de carburant fossile avec une flotte importante de véhicules électriques pour les équipes techniques. Le circuit s’est également équipé de 20 000 m² de panneaux photovoltaïques qui produisent 3 484 MWh, l’équivalent de la consommation de 2 968 personnes par an (hors chauffage), de l'énergie verte qui compense ainsi l'alimentation de ses bornes de recharge pour véhicules électriques et sa station hydrogène, la première dans le Var.  

Pour poursuivre, le Circuit choisit d’alimenter ses véhicules de service et techniques avec du biodiesel, un biocarburant 100% durable et 100% recyclé à base d’huile végétale et de graisse industrielle BTL RE. C'est un bio-carburant de deuxième génération qui réduit l’impact carbone entre 85 et 90%.

Dans la pratique, le circuit est désormais équipé d'une cuve de 5000 litres de bio-gazole de synthèse de deuxième génération qui a été raffiné à partir de déchets de la restauration (huiles usagées recyclées) ou de l’industrie alimentaire mais aussi de déchets comme l’huile de tall (déchet de la production de papier et de carton), des copeaux de bois ou encore la tige du blé. Ce biocarburant alimente plus de cinquante véhicules du circuit, allant des voitures de sécurité, aux ambulances, camions, mini-pelles de chantier ou autres balayeuses.

Les avantages de ce bio-gazole de synthèse de deuxième génération : la compatibilité avec toute motorisation, la diminution de 30 à 100% des polluants locaux et particules fines, sa biodégradabilité à 100%, la diminution de 8 à 12 décibels du bruit moteur et la suppression des fumées et des odeurs à l’échappement et le fait qu’ils soit non cancérigène.

En complément de cette initiative avec le bio-diesel, le Circuit Paul Ricard va prochainement débuter une expérimentation avec l'essence de synthèse et deviendra ainsi un laboratoire dans ce domaine et le premier circuit au monde 100% biocarburant.